25 - 27 mai | 2018
The International Centre | Toronto

Dernières nouvelles

Retour à la liste
6 novembre 2017

Questions et réponses à propos du Salon 2018

Le Salon canadien du meuble continuera d’évoluer en 2018 afin de répondre aux besoins de l’industrie canadienne. Depuis 2015, après chaque salon, des centaines de participants et de non-participants au Salon sont consultés par le biais de sondages, et les résultats nous aident à moduler l’événement d’année en année. Au total, plus de 1600 répondants, au téléphone ou en ligne, ont guidé nos choix, en plus des recommandations du Comité consultatif national, comptant 15 professionnels provenant de diverses régions du pays et de différents secteurs de l’industrie.


Voici donc les principaux éléments liés au Salon canadien du meuble 2018 :

 

  • Quelles orientations seront privilégiées en vue de l’édition 2018?

Les visiteurs demeurent au cœur des préoccupations de l’Équipe du Salon. Encore cette année, nos sondages ont été révélateurs : les visiteurs souhaitent de plus en plus découvrir les tendances et les nouveaux produits présentés par des exposants de qualité. Nos efforts seront déployés en ce sens.


De plus, comme les visiteurs sont à la recherche de nouveaux exposants, nous en avions d’ailleurs attiré 78 nouveaux en 2017, nous allons continuer la recherche d’exposants qui nous permettront de diversifier l’offre aux visiteurs.

 

  • Qu’est-ce qui distingue le Salon canadien du meuble?

Le Salon canadien du meuble occupe une place unique dans le marché nord-américain. En effet, environ 75 % de nos visiteurs ne se rendent pas au High Point Market, ni au Las Vegas Market, et près de 80 % de nos exposants sont également absents de ces deux salons. L’événement canadien offre donc un potentiel intéressant de nouveaux exposants et de nouveaux visiteurs.

 

  • L’édition 2018 sera-t-elle la dernière du Salon canadien du meuble?

Non. Pas du tout. Le Salon canadien du meuble est un projet prioritaire pour le Conseil d’administration de l’AFMQ et pour toute l’industrie (l’AFMQ est propriétaire et productrice du Salon). De plus, nous nous sommes engagés pour les prochaines années en annonçant les dates jusqu’en 2022. Par contre, pour assurer la pérennité du Salon, le statu quo n’est pas une option. Il faut constamment repenser les façons de faire, c’est pourquoi l’Équipe du Salon sonde l’industrie chaque année, met en place des nouveautés, les évalue et ajuste la programmation d’année en année.

 

  • Y aura-t-il encore des tirages de forfaits d’hébergement gratuits?

Oui, puisque les visiteurs souhaitent que le Salon vaille le déplacement. Nous continuerons d’offrir des rabais avantageux sur les chambres d’hôtel et des tirages de forfaits d’hébergement gratuits qui sont vraiment appréciés.

 

  • Sera-t-il possible d’obtenir de la visibilité ou de commanditer des éléments du Salon?

Oui. Une liste d’occasions de commandite et de visibilité est disponible pour 2018, afin que les entreprises qui le souhaitent puissent maximiser leur visibilité et l’impact de leur participation au Salon.

 

  • Les salles d’exposition permanentes extérieures (TAS) feront-elles partie du Salon?

Le Salon canadien du meuble se veut un événement inclusif visant à regrouper toute l’industrie canadienne. Ainsi, suivant le modèle du High Point Market, où les expositions dans les bâtiments principaux et les salles d’exposition des environs font partie de l’événement, le Salon canadien du meuble continue de miser sur la participation des salles d’exposition permanentes de Toronto. Aussi, selon nos sondages, 67 % des visiteurs du Salon 2017 se sont rendus dans ces salles d’exposition. Nous poursuivrons donc le mouvement d’inclusion.

 

  • Que faites-vous pour améliorer la qualité de présentation de certains kiosques?

Depuis trois ans, nous déployons beaucoup d’effort auprès des exposants pour améliorer la présentation des kiosques, et nous constatons du progrès. Par contre, nous savons que pour certains exposants, il reste du travail à faire et cela affecte l’allure générale du Salon. Or, les standards de présentation continueront d’être imposés, inscrits au contrat des exposants, communiqués et mis en application. De plus, comme nous l’avons fait depuis trois ans, nous allons également transmettre aux exposants des astuces pour les guider en cette matière.

 

  • Comment peut-on communiquer nos commentaires à l’Équipe du Salon?

Il est possible de le faire en tout temps en écrivant à info@saloncanadiendumeuble.com.

 

De plus, durant le Salon, les participants sont invités à discuter avec le PDG du Salon, Pierre Richard, qui est très présent sur le plancher et aussi durant des périodes appelées « Parlez-en avec notre PDG » qui sont prévues à l’horaire du Salon et promues dans tous les outils de communication. Ainsi l’Équipe continue de prendre le pouls de l’industrie.


Tous les détails relatifs au Salon canadien du meuble 2018, ainsi que les exposants qui y participeront, seront dévoilés au cours des prochains mois. Suivez-nous sur saloncanadiendumeuble.ca, Facebook, Twitter et LinkedIn!


Design web par Acolyte